Histoire

Le début de tout cela vers 1946

Notre salle de légion aujourd'hui

La filiale 121 d'Auclair de la légion d'Otterburn en obtient la charte le 24 octobre 1945. La filiale porte le nom de feu Arsène Auclair qui a perdu deux fils, Roch et Jean-Jacques, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le premier exécutif a été élu en 1946.

 

Dirigé par Louis Beauregard, la principale préoccupation était d'obtenir une résidence permanente pour la filiale 121 d'Auclair. L '«Association sociale des anciens combattants» a été constituée en tant qu'entité juridique pour acheter les biens immobiliers appartenant au «Otterburn Recreation Club».

 

La Légion royale canadienne a été fondée par des vétérans et pour des vétérans. Nous prônons les soins et les avantages pour tous ceux qui ont servi le Canada, peu importe le moment et l'endroit où ils ont servi. La Légion fournit également une représentation et une assistance aux vétérans, y compris les Forces armées canadiennes et la GRC actuellement en service, ainsi qu'à leurs familles, et l'accès à nos services leur est offert sans frais, qu'ils soient ou non membres de la Légion.

 

 

 

Jean-Jacques Auclair

9 octobre 1921-8 août 1944

 

Jean-Jacques est le deuxième enfant d'Arsène Auclair et de Marie Lapointe d'Otterburn Park, né à St Hilaire le 9 octobre 1921. Frère de Joseph Auclair, malheureusement également perdu pendant l'effort de guerre. Il a fréquenté l'école d'Otterburn Park de 1929 jusqu'à la fin de la 6e année en 1935, comme son frère, il n'a obtenu aucune éducation supplémentaire.

 

Lorsqu'il s'est enrôlé dans l'Artillerie royale canadienne à l'âge de 20 ans le 14 juillet 1942, il était employé chez Atlas Asbestos Products à Montréal où il était employé comme expéditeur. Au cours de sa formation à Petawawa, Jean a été décrit comme un «Type joyeux». Il mesurait 5 pieds 7 pouces et pesait 132 livres quand il s'est enrôlé. Comme son frère, il était mince avec les cheveux bruns et les yeux bruns.

 

Jean était artilleur dans le 6e régiment antichar de la RCA pendant la Seconde Guerre mondiale et est arrivé en France le 9 juillet 1944 dans le cadre de la campagne de Normandie. À peine un mois plus tard, Jean a été tué au combat le 8 août 1944. Il a été enterré avec tous les honneurs militaires au Cimetière de guerre canadien, Bretteville-Sur-Laize, France. Il a reçu à titre posthume l'Étoile 1939-45, l'Étoile France et Allemagne, la Médaille de la défense, la Médaille de la guerre et la Médaille du Canada du service bénévole.

 

Nous nous souviendrons de lui.

Joseph Arsène Roch Tancrede Auclair

18 août 1920-29 janvier 1943

 

Joseph est le premier enfant d'Arsène Auclair et de Marie Lapointe d'Otterburn Park, né à St Hilaire le 18 août 1920. Frère de Jean Jacques Auclair. Il a fréquenté l'école Otterburn Park de 1926 jusqu'à la fin de la 6e année en 1933, il n'a obtenu aucune éducation supplémentaire.

 

Lorsqu'il s'est enrôlé dans l'Aviation royale canadienne à l'âge de 20 ans le 16 juillet 1941, il a été employé aux Industries de la Défense à Valleyfield où il était opérateur de distillerie dans la fabrication de munitions. Au moment de l'enrôlement, Joseph, un sportif passionné, aimait jouer au tennis et au hockey. Joseph aux cheveux bruns et aux yeux bruns était un jeune homme élancé pesant 127 lb et mesurant 5 pi 5 po.

 

Joseph a été affecté en Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale. Le matin du 29 janvier 1943, le sergent temporaire Joseph Auclair était un élève artilleur aérien en formation attaché à l'unité # 23 OTU Pershore. À 11 h 17, Joseph a été tué lorsque l'aéronef Wellington BK503 dans lequel il volait s'est écrasé près d'Earls Croome, en Angleterre. Il a été enterré avec tous les honneurs militaires au cimetière Pershore dans le Worcestershire, en Angleterre.

 

Nous nous souviendrons de lui.

Légion royale canadienne

Filiale Auclair 121

318 Connaught

Otterburn Park

Québec, Canada

J3H 1J1

Copyright 2020 RCL Filiale Auclair 121